66 réflexions sur « Commentaires »

  1. Par la grâce de l’existence de ses Grands Maîtres de Lumière, reconnus au sein du Bouddhisme Tibétain, j’ai pris contact avec Ogyen Kunzang Chöling, vers 1980, au Portugal.
    Merci pour tout l’Enseignement que j’ai reçu depuis, qui m’a aidé à vivre avec joie, confiance et simplicité. C’est là, avec le soutien de la communauté d’Ogyen Kunzang Chöling, où j’ai vécu presque 9 ans, que j’ai eu la possibilité d’adopter un mode de vie fraternel, écologique, respectant l’environnement, avec une nourriture toute biologique, créateur de santé et joie de vivre. Je suis reconnaissante jusqu’à aujourd’hui de l’existence de tous ces Lieux Précieux, qui versent Compassion et Lumière sur tous les êtres. Je souhaite vraiment que la vérité soit reconnue, et qui la vraie justice soit faite.

  2. Bien que n’ayant passé que les premières années de ma vie au sein de Ogyen Kunzang Choling cette période a influence de façon extrêmement positive ma vie entière. Les êtres qui composent cette communauté ont toujours étaient les plus amicaux et accueillants que j’ai rencontré, avec qui je reste tout le temps en contact et qui est un grand privilège de connaitre.
    Avec mes meilleures pensées

  3. C’est avec une grande joie que j’ai pris contact avec les enseignements bouddhistes en 1984, ceux-ci ont répondu à ma demande de cohérence par rapport au sens de la vie au Centre de Hungkara Dzong au Portugal . Mes expectatives se sont avérées justes avec le temps et le contact avec des Maîtres reconnus par leurs réalisations et sagesse.
    J’ ai vécu dans les différents Centres d’Etudes du Bouddhisme Tibétain – Ogyen Kunzang Choling des expériences riches de beauté et harmonie pendant 10 ans, après lesquels me sentant installé dans une approche émoussée , j’ai décidé qu’il valait mieux retourner dans la vie sociale. J’ai créé une petite entreprise, et j’ai toujours gardé pendant ce temps, un contact chaleureux avec le Centre et les personnes qu’y habitaient.
    C’est avec surprise et stupéfaction que j’ai appris les mésaventures dont le Centre a été victime ,et celles-ci m’ont fortement touchées ; Comme je croyais vivement au projet et qu’il valait la peine de lui donner de la force dans ce mode si gris, c’est avec joie que j’ai demandé à ce que l’on veuille bien accepter ä nouveau ma collaboration, afin que je puisse soutenir de vive voix une belle aventure humaine. Un grand merci, cela fait maintenant dix ans que j’ai le bonheur d’y participer et j`espère vivement que la bienveillance et la vérité puissent être reconnues et dévoilées.
    Je vous demande de pardonner la pauvreté du texte, merci le correcteur orthographique, étant portugais de naissance et peu lié aux lettres, j’exprime avec le cœur un sentiment sincère.

  4. J’ai vécu au sein de la communauté OKC durant quinze ans.Ce fut pour moi une expérience des plus enrichissantes.
    Basée sur le Bouddhisme, nous y avons reçu à maintes occasions de grands Maîtres Tibétains.
    Des Lamas, peintres Tibétains et sculpteurs Bhoutanais y ont séjourné et actuellement deux Lamas Tibétains vivent encore au Monastère de Soleils.
    Le Monastère fonctionnait un peu comme un kibboutz et les enfants y allaient à l’école.Ceux d’entr’eux qui l’ont désiré ont suivi l’enseignement dans l’école du village proche. Nous avions de nombreux amis dans le voisinage et la région. J’eus, grâce à la communauté, l’occasion de faire trois séjours au Népal dans des Monastères Tibétains et d’y suivre l’enseignement des Lamas.
    Fin des années 80 nous avons reçu à Bruxelles au sein de la communauté OKC la visite et les encouragements du Dalaï-Lama.
    Actuellement encore, j’y suis les enseignements des Lamas de passage.
    Cette expérience est pour moi unique et source d’un grand bonheur.

  5. C’est en m’inscrivant à un cours de yoga que j’ai connu le centre Ogyen Kunzang Chöling en 1973. Il y eut toute une série de cours puis une conférence. C’est pendant cette première conférence que j’ai eu le déclic, une évidence. J’ai vécu 25 ans au centre de Bruxelles et quelques mois au centre de Lisbonne. Toutes ces années sont les plus importantes et les plus belles de ma vie. Il y avait le yoga, la méditation, le temple, les enseignements, les activités; tout ça dans un cadre de vie communautaire à la qualité irréprochable. Mes souvenirs de la fratrie sont joyeux , très joyeux. On était bien, on vivait bien, tous unis par la même source d’inspiration. Quand j’ai quitté Lisbonne pour retourner vivre en France, je suis restée connectée de coeur et en août dernier, lors d’un voyage à Bruxelles, j’ai repris contact avec la communauté. Nous nous sommes retrouvés avec grand bonheur.
    Les critiques infondées et les accusations mensongères m’attristent.
    J’exprime ma profonde reconnaissance au centre du bouddhisme tibétain Ogyen Kunzang Chöling. En créant plusieurs centres en Europe, cette école a donné la possibilité aux êtres qui ont une prédisposition pour le développement spirituel, de vivre et d’étudier, chaque fois dans un lieu exceptionnel.
    Je remercie les Maîtres qui par leur simple présence et leur vision panoramique, éclairent nos vies.
    Il m’a écrit : « que ton coeur soit le corps de cristal »
    je luis écris : « ce regard bleu transparent, un tremplin pour l’infini »

Répondre à Maryelle Feuchaux Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.