66 réflexions sur « Commentaires »

  1. Depuis le début des années 90, nous avons eu le privilège de rencontrer les membres de Ogyen Kunzang Chöling. Tout au long de ces années, jamais nous n’avons constaté de comportement incorrect, de démarche prosélytiste, de manifestation d’intérêt économique, personnel ou en faveur du groupe. Nous sommes donc en mesure de témoigner de leur parcours sans tâche, de leur bonté et de leur souci inébranlable de faire de ceci un monde meilleur pour tous. Nous espérons de tout coeur que la lumière se fasse à leur sujet. Nous faisons confiance à la justice de notre pays pour faire éclater la vérité et innocenter ces personnes qui ont apporté tant de bien à la société.

  2. Je suis née et j´ai grandi au sein d´Ogyen Kunzang Choling et je peux affirmer que les années de mon enfance et de mon adolescence passées à Nyima Dzong ( château de soleils)ont été les plus heureuses de ma vie. Que puis-je ajouter? Toutes ces années passées au sein de la OKC ont donné une direction et un sens à ma vie ainsi que les outils nécessaires pour survivre dans cette société malade qui piège les êtres et les rend si malheureux et démunis. Je ne puis qu ´exprimer une infinie reconnaissance vis à vis de tous les maîtres exceptionnels qui ont été si souvent et injustement jugés, critiqués et incompris dans leurs activités simplement parce que nous avons choisi de vivre autrement! Actuellement par les circonstances de la vie je ne vis plus au sein de la OKC avec qui j´entretiens toujours des liens très étroits. Je ne considère pas l´avoir jamais quittée et c´est là-bas que je me sens chez moi. Que la lumière soit faite au plus vite!

  3. Merci au centre OKC pour l’hospitalité et la gentillesse de l’accueil. La bonté et l’amour altruiste pour tous les êtres que j’y ai ressentie est tout à fait louable. Je ne peux donc que remercier pour les pratiques spirituelles et les enseignements que j’y ai reçus. Je suis également très reconnaissante à tous ceux qui font que ce centre existe et continue de fonctionner

  4. J’ai vécu dans les centres OKC entre 1973 et 2001 – j’y ai appris le Bouddhisme et reçu des enseignements de nombreux maîtres exceptionnels, véritables géants de connaissance, d’amour et de sagesse.
    J’ai vécu dans la structure communautaire proposée, une vie simple – sans doute – mais absolument digne et parfaitement libre de tous les soucis matériels habituels. J’ai ainsi pu me consacrer entièrement et sans retenue à la quête spirituelle proposée par le bouddhisme et faire, à la fin des années 80, une retraite de 3 ans, traditionnelle dans le bouddhisme tibétain, dans le centre de retraites de Chanteloube, appartenant à une autre école bouddhiste.
    Bien que j’habite loin depuis quelques années, je garde toujours un contact très étroit et ne rate jamais une opportunité de revoir mes amis de longue date et de participer aux événements précieux qui sont régulièrement organisés à Bruxelles ou en France.
    Tout ce que j’ai vécu et appris grâce à OKC est mon trésor le plus cher, ce qui a rendu ma vie significative, pleine et bien plus heureuse que ce qu’elle n’était avant. Merci de tout mon cœur !

  5. Je fréquente occasionnellement Ogyen Kunzang Chöling depuis la fin des années ’70. J’y ai suivi des cours de yoga pendant 2 ans et j’ai assisté plusieurs fois à des conférences, tant dans les années 70 que de 2000 à 2015. C’est aussi toujours avec plaisir que je viens prendre un repas seule ou avec des amis à la Tsampa ou au Dolma. Il m’arrive aussi d’acheter des produits naturels ou préparés dans les magasins.
    J’ai toujours apprécié la gentillesse de l’accueil, la qualité des cours et des conférences, sans compter la beauté de l’endroit et sa parfaite propreté. J’ai toujours eu l’impression d’un lieu ouvert, de dialogue et d’échange, et je n’ai jamais ressenti la moindre pression ou tentative d’embrigadement, bien au contraire. Les gens que j’ai rencontrés là m’ont pour la plutpart toujours semblé équilibrés, sereins et épanouis. J’espère vraiment que ce lieu soit enfin lavé de tous les soupçons et accusations que certains ont soulevés contre lui et qu’il pourra enfin continuer sereinement à promouvoir le bouddhisme et des valeurs de paix, de sagesse, de partage et de joie.

Répondre à Manuela Margaride Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.